RP dark-fantasy/steampunk dans un univers communautaire
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [VALIDE] Vanilys Dameka - Arnaqueuse, tricheuse, voleuse... Et pourtant, quelqu'un de bien ! Je vous assure !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Vanilys Dameka

avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 25/08/2015

Informations
Race: Hybride
Faction: Opportunistes

MessageSujet: [VALIDE] Vanilys Dameka - Arnaqueuse, tricheuse, voleuse... Et pourtant, quelqu'un de bien ! Je vous assure !   Mar 25 Aoû - 20:05

Nom : Vanilys
Prénom : Dameka
Sexe : Féminin
Âge : 27 ans
Race : Hybride Drakéide / Démon
Lieu de naissance : Quelque part, sur les routes
Lieu de vie : Nomade, guidée par les vents des rumeurs et de la fatalité.
(Guilde et rang) : Voleuse d’artefacts rares pour la Guilde des Coureurs d’Ombres.
(Faction et rang) : Opportuniste

Arme(s) : Notre chère arnaqueuse n’as pas vraiment d’armes particulières, elle possède juste un couteau balisong à lame classique et avec des poignets en acier. Cela l’aide aussi bien pour se défendre que pour réaliser quelques tours de prestidigitation.

Armure(s) : Dameka est une partisane des armures légères et préfère éviter l’affrontement direct. Ainsi, la seule protection que cette arnaqueuse a est une sorte de brigandine courte en cuir clouté.
Pour le reste, ce ne sont que des vêtements relativement légers et plutôt atypiques. A savoir, un col en fourrure en lapin blanc. On retrouve la même fourrure au niveau de sa ceinture.
Pour ce qui est du bas, elle porte simplement une jupe longue fendue avec un short en-dessous, les deux  sont kakis. Elle porte aussi des bottes montantes adaptées à ses pattes.
Pour le reste, elle reste légère mais se donne un minimum de cachet, deux bagues en or, une pierre de jade suspendue à une de ses cornes…

Mais l’objet le plus intéressant qui est sur elle n’est pas une quelconque arme ou bijou qu’elle pourrait porter. Non, c’est bel et bien une sacoche large qu’elle porte constamment sur elle. On se demande bien ce qu’elle peut avoir dedans… Mais quand on sait ce que c’est, cela donne tout de suite une autre dimension à cette jeune arnaqueuse.
C’est un sac sans fond, l’objet indispensable pour une arnaqueuse. Elle peut tout stocker dedans et d’ailleurs, on en retrouve des choses. Quelques artefacts, des objets contrefaits, des jeux de cartes, du matériel pour camper, quelques armes, des outils… Il y à de tout à l’intérieur. Par contre, pour fouiller dedans, il vaut mieux savoir ce qu’il y a à l’intérieur.

Talents principaux : Marchandage – Vol – Jeux d'argents – Prestidigitation – Acrobaties
Compétences secondaires : Lames courtes – Renseignements – Contrefaçon d’objets
Aer et Arcane(s) : Voie de la corruption, en partie, ne peux que peux provoquer des maladies.

Description physique :
Notre arnaqueuse ressemble bien plus à une Drakéide qu’à une démonne. Elle tire bien plus de son géniteur que de sa mère, en effet, le seul trait démoniaque qu’elle à tirée est un plumage tricolore, rouge, jaune et vert dans son dos. Malheureusement, suite à une malédiction qu’elle attrapa suite à une tentative de vol ratée d’un démon… Elle doit se les retirer à chaque fois qu’elle repousse. Laissant son dos emplit de cicatrices.
En parlant de peau, cette dernière possède belle et bien des écailles mais elles sont extrêmement douces, de loin, on aurait du mal à croire qu’elle en possède.

Pour ce qui est des détails, Dameka fait un mètre quatre-vingt six pour soixante dix-huit kilos et sa queue est longue d’un petit mètre. Son profil est élancé et on peut discerner rien qu’à sa démarche que c’est une personne qui croit en elle-même, elle marche souvent la tête haute, mettant tranquillement un pied après l’autre, la queue qui se balance lentement dans le vide, fière d’elle-même. Toujours avec le sourire mais sans jamais montrer les dents, sa voix est agréable à l’oreille et elle ne parle jamais fort mais quand elle affirme quelque chose, on devine que c’est une affirmation de laquelle elle ne bougera pas… A moins que ce soit un plan pour marchander.
Ses yeux sont d’un bleu avec une légère pointe de vert tandis que ses pupilles sont généralement petites, donnant un regard brillant dans lequel on discerne une certaine astuce.

Oui, elle à passée du temps à perfectionner son langage corporel.
« Le marchand se doit de garder un masque de fer lorsqu’il réalise des affaires. » Un incconu.

Pour le reste, ses vêtements sont de bonnes qualités et elle en prends soin.
Le dernier point est sa musculature, cette dernière est très fine et sèche, on ne se doute pas en la voyant mais ce n’est pas pour rien que Dameka est assez talentueuse dans les cambriolages, car elle peut réaliser toutes sortes d’acrobaties.

Description psychologique :
On peut scinder la personnalité de Dameka en deux.

Premièrement, celle qu’elle adopte à chaque premier contact et aussi celle qu’elle à quand elle marchande.
Quand elle se prépare à bluffer ou à arnaquer, Dameka est toujours pareille. Malgré sa malédiction qui lui oblige à répondre indirectement aux questions, elle reste confiante et ne cède pas dans les négociations. Même si on la menace, elle reste calme, avec le sourire et le cerveau qui tourne à plein régime, en toute circonstance. Elle reste avec son masque de fer et cherche chaque faiblesse de celui avec qui elle marchande… On pourrait la considérer alors comme une personne retorse mais il n’en est point.

En effet, dans la vraie vie de tous les jours, Dameka est différente. Elle laisse ses émotions faire surface et les laisses couler comme une rivière coule pour rejoindre la mer. Cependant, ce n’est pas pour autant qu’elle est extravertie. Extrêmement réservée sur sa vie personnelle, elle aura beaucoup de mal à avouer des détails sur elle-même bien que ses propres exploits sont eux, plutôt facilement racontés.

Sinon, elle n’éprouve pas d’aise particulière ou de malaise. Plutôt à l’aise avec tout le monde, elle à juste une fâcheuse tendance à observer toute personne qu’elle voit pour la première fois. Ce qui peut mettre mal à l’aise. Ce qui nous mène à la deuxième chose. La confiance. Il est très dur pour elle d’accorder une quelconque confiance. Elle fait croire qu’elle fait confiance mais cela n’empêche pas de créer un lien, c’est de part son métier qu’elle est méfiante.
Un de ses tests préférés est d’inviter les gens à jouer aux cartes pour deviner leur profil.

A part ça, Dameka est plutôt normale… Même si elle à tendance à faire des remarques osées.

Traits particuliers :
Suite à ses aventures, Dameka est touchée par cinq malédictions :
- Elle doit retirer chaque plume qui pousse dans son dos chaque semaine sous peine de tomber gravement malade.
- Doit boire quotidiennement de l’alcool. Risques médicaux éliminés mais gueule de bois assuré.
- Est sujette à des hallucinations auditives fréquentes.
- A perdue le sens de l’odorat.
- Ne peux répondre directement aux questions et se doit de rajouter des informations inutiles.

Entre autre, elle possède une monture exotique des nouvelles terres. Surnommée "Gecko".
( Lien sur la mout-conv car le forum, nik ta mer )
Cette créature très grande est apprivoisée et dressée pour obéir uniquement à cette dernière, se référant au son de la voix de notre chère arnaqueuse.

Histoire:

La vie de Dameka… Est un peu comme une longue partie de Poker. Plusieurs coups de la banque, et elle qui doit bluffer ou doit se retirer pour empocher plus juste après.

Rien que sa naissance est un énorme coup de hasard. La venue au monde de Dameka n’aurait pas vraiment dû avoir lieu. Il n’y à pas vraiment grand-chose à dire. C’était un Drakéide qui rentrer chez-lui, suite à une longue mission. Sur la route, il s’arrête pour dormir et faire la fête dans une auberge.

Et là, la soirée poursuit son cours. Un étranger qui est là, avec de l’argent… Ça alimente l’auberge. Et aussi d’autres commerces par là. Comme.. Celui de la prostitution.

Azeka était une démonne plutôt petite, un mètre soixante. Là où était son atout, était qu’elle était belle. Elle avait de belles courbes et un plumage magnifique tricolore la recouvrait. Sa tête restait vaguement humaine malgré de petites cornes poussant sur son cuir chevelu. Du reste, son physique était plutôt humain malgré une peau étonnement claire, rendant sa parenté extrêmement douteuse.

Après ça, il n’y à plus grand-chose à dire, mis à part que la prostituée en question était une démonne. Une démonne qui était plus ou moins acceptée dans le coin. Elle avait vécut un sacré enfer et parfois, elle rendait service dans le petit village qui contenait l’auberge en échange de pouvoir rester tranquillement ici. Les gens toléraient sa présence mais la nuit, elle allait dans la forêt. Et personne ne voulait qu’elle rôde autour des maisons. C’était à peine si elle pouvait acheter de la nourriture et le seul qui lui parlait était le vieux fou du village.

Car aucune bonne histoire ne commence avec une salade, c’est après cette soirée arrosée que cette chère démonne du nom de Azeka se retrouva enceinte… Elle ne le sut pas au début mais quand son ventre commença à enfler… Il fallait se faire une raison. Sa vie allait changer.

A partir du moment où les signes devinrent trop évident, elle fut interdite de rentrer à nouveau dans le village. On ne lui donna même pas un peu de nourriture. Personne ne voulait avoir d’enfant démoniaque se promener dans le coin, ce serait signe de mauvais augure et l’église pourrait venir. Alors elle fût chassée du village, obligée de se retrancher dans la forêt.

Ceci jusqu’à la naissance de son enfant. L’accouchement fut… Ce qu’il était, un accouchement d’hybride. Sachant que malgré ses traits d'oiseau, la démonne restait un mammifère et accoucha donc comme n'importe quelle humaine. Mais elle accoucha d'une hybride plus Drakéide que démonne.

Le plus dur ne fut pas les premières années de vie. C’était une étape plutôt facile. La démonne ne pouvait pas abandonner sa progéniture… Depuis qu’elle était ici, c’était à peu près la seule bonne chose qui était arrivée… Même si c’était indésirable. Tant pis, une mère devait prendre soin de son enfant.
L’enfance fut plutôt paisible dans la forêt… Même si Azeka n’était pas vraiment une bonne mère dans le sens où elle arriva à inculquer son espièglerie à sa fille et lui inculqua cette méfiance qu’elle avait des êtres civilisés.

Une fois que Dameka eut sept ans, il était temps pour elle d’apprendre à se débrouiller. Sa mère la poussa à apprendre le vol. Quand elles passaient près des villages et campaient la nuit, Dameka s’en allait dans le village et tentait de voler ce qu’elle pouvait. Une période plutôt stressante pour elle car elle faillit se faire prendre plusieurs fois et les cas où elle se faisait prendre, il fallait réussir à embobiner les victimes de vol pour obtenir quelques secondes d’inattention et partir en courant. Parfois, elle ne volait que quelques denrées… Des pommes par exemple. Parfois c’était du tissu, cela permettait à sa mère de se débrouiller pour C’était un travail ardu, car de nuit il fallait réussir à s’introduire dans des maisons. Ce fut sa mère qui lui enseigna comment crocheter les serrures, un très bon entraînement pour le futur.

Cette période dura longtemps… Etant un peu seules contre le monde, elles ne pouvaient pas se séparer l’une de l’autre. Surtout qu’Azeka commençait à avoir des problèmes de santé, son corps n’était pas tellement prévu pour avoir accouchée d’une hybride drakéide/démonne… Et vivre ainsi dans la nature mettait la santé à rude épreuve. Elle tombait souvent malade et était de plus en plus fatiguée… Dameka soutenait sa mère et plus elle grandissait, plus elle devenait astucieuse et adroite. Elle volait sans problème dans les villages de quoi manger, s’habiller et survivre. Cela continua un petit moment… Sa mère put même lui apprendre quelques sorts de la voie de la Corruption, notamment comment rendre les gens malades.

Jusqu’aux 17 ans de Dameka. Sa mère tomba malade lors de l’hiver. A force de se déplacer ainsi, dans les régions pauvre en population, elles ne savaient plus vraiment où elles étaient. Malgré les médicaments que put voler sa fille, Azeka était trop malade et ne savait pas lesquelles utiliser…

Ainsi, Azeka mourut lors d’un hiver particulièrement froid. Près d’un feu, enroulée dans une couverture, elle poussa son dernier soupire. Le soupire de quelqu’un qui en avait marre de se battre… Mais elle put partir avec un sourire, car sa fille, à côté d’elle, la tenait contre elle. Lui disant qu’elle resterait à jamais dans son cœur.
Le plumage de cette mère fut parcouru une dernière par une brise s’infiltrant dans la couverture et elle put partir en se disant que peut-être, là-bas, ce serait mieux…

Dameka enterra sa mère. En sachant qu’il y avait de grandes chances pour qu’elle se fasse déterrer par un animal sauvage quelconque. C’était le risque, pourtant il fallait lui faire une sépulture.

Cet épisode déprimant passé, Dameka prit une décision très étrange. Elle se dirigea vers les côtes et réussit à s’introduire dans un navire partant vers un autre continent. En quête de nouvelles connaissances, d’aventure et de nouveauté. Et elle en rencontra des choses là-bas…



A l’aube de ses 25 ans, Dameka rentra sur le continent. Mais cette fois-ci, en étant légalement sur le bateau. Enfin… En ayant arnaquée le capitaine, bien entendu. En donnant un soi-disant artefact venu des nouvelles terres qui au final n’était qu’une contrefaçon. Le pauvre ne s’en rendit même pas compte.

Elle revenait en étant riche de nouveauté. Premièrement ? Un animal qu’elle avait apprivoisé. Un animal des nouveaux continents. Quelque chose d’imposant et avec un air de prédateur. Honnêtement ? Un véritable problème à trimballer en ville mais la bête qu’elle avait surnommée affectueusement « Gecko » - et ce personne ne sait pourquoi -. Ensuite, elle avait ramenée cet étrange sac… Le sac sans-fond. Et aussi quelques artefacts mystérieux, leur nombre se comptait sur les doigts d’une main. Ce voyage lui avait aussi permis d’affuter nombre de talents, la prestidigitation, l’escroquerie et le marchandage. En une petite dizaine d’années, elle était devenue quelqu’un d’autre.
Et aussi quelques malédictions suite à diverses mésaventures dont une à cause d’un concours de boisson et une autre à cause d’une discussion avec un individu bien étrange…

Toujours est-il qu’à son arrivée sur le continent, elle fut repérée par des gens bien étranges. Qui disait appartenir aux ombres… Ceux-ci voulaient la recruter pour une guilde, la guilde des Ombres.
Ils se disaient appartenir à une autre part de la société et accomplissant toute sortes d’activités illégales. Elle devait travailler pour eux et notamment, chercher des artefacts et les ramener. Ils ne voulurent rien dire sur leur but mais en contrepartie, elle aurait du soutien où qu’elle aille et elle serait payer à la hauteur de ses services.

Elle accepta.

Et aujourd’hui, elle parcourt le continent à la recherche d’artefacts. Pour un but qui lui est encore inconnu mais dont elle saurait tarder en trouver l’explication.


Dernière édition par Vanilys Dameka le Dim 30 Aoû - 21:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
L'Archiviste
Admin


Messages : 17
Date d'inscription : 09/12/2014

MessageSujet: Re: [VALIDE] Vanilys Dameka - Arnaqueuse, tricheuse, voleuse... Et pourtant, quelqu'un de bien ! Je vous assure !   Dim 30 Aoû - 20:44

Fiche validée !
Bon jeu !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://aedrelonrp.forums-rpg.com
 
[VALIDE] Vanilys Dameka - Arnaqueuse, tricheuse, voleuse... Et pourtant, quelqu'un de bien ! Je vous assure !
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» L'amour rend aveugle ? Pourtant, je vois très bien ma patte dans ta figure si tu ne réponds pas à mes questions...
» Maelya [Pirate, voleuse & Assassin]
» Eleys [Voleuse et aventurière]
» Le Soldat & La Voleuse, retour à l'auberge
» *. Kyra Nïran [Assassin, voleuse]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Aedrelon RP :: Avant-garde :: Fiches de Personnages-
Sauter vers: